mercredi 31 mai 2017

Alain Tigoulet à L'Essence du Thé

Nous avons le plaisir d'accueillir 
à partir du 1er juin 
"Lumière d'Opale"
l'exposition des photographies 
d'ALAIN TIGOULET


samedi 29 avril 2017

Pierre Labrousse à L'Essence du Thé

Invitation au vernissage
de l'exposition
Paysages Habités
des pastels de
Pierre Labrousse
le jeudi 4 mai
de 19 à 21 h à la boutique.

 
Vous pourrez rencontrer l'artiste qui parlera de son travail, tout en dégustant un thé de son choix.
 













 
 
 
 
 

mardi 18 avril 2017

Les pastels de Pierre LABROUSSE à L'Essence du Thé

Nous avons le plaisir de vous annoncer 
l'exposition des pastels 
de Pierre Labrousse 
à L'Essence du Thé
à partir du jeudi 27 mai
jusqu'au jeudi 1er juin 2017







Pierre Labrousse "... cela parle notamment de la nostalgie et du fait que les paysages que nous aimons sont habités par l'absence de gens, des souvenirs et des moments que nous regrettons. C'est un peu cela que j'essaie de montrer dans mes paysages que ce soit en pastel ou  à l'huile..."



lundi 17 avril 2017

Rinshin "Petites pierres" : un nouvel oolong

Nous avons le plaisir de vous présenter un nouveau thé qui s'est ajouté à notre gamme :
Rinshin "Petites Pierres"
 un thé oolong au ginseng.
Rinshin est aussi appelé, "Thé de  Pierres" ou "Petits cailloux", en allusion à la forme particulière des feuilles.
Ce thé est très original, tant du point de vue de sa fabrication que de son goût et de sa palette aromatique. A la base, on trouve un thé oolong, d'oxydation moyenne, autour de 40 à 50%. Le feuilles de ce thé sont roulées dans une poudre de racines de ginseng, jusqu'à obtention de cet aspect particulier qui leur confère une ressemblance à de petits cailloux arrondis, de couleur verte tirant sur le kaki. Chaque "caillou" mesure moins d'un centimètre et est dur comme peut l'être une amande.

Pour l'infusion, nous conseillons le dosage habituel, à raison de 5 grammes de thé pour 0,5 litre d'eau bouillante. Le temps d'infusion varie selon la force souhaitée. Pour notre part nous pensons que 6 minutes constituent un minimum. En-deça, les feuilles n'ont pas le temps de s'imprégner suffisamment. En observant les feuilles après la première infusion, on remarque que certaines ne sont pas encore déroulées et demandent une infusion plus longue. Ce thé peut être infusé trois fois successives, la première infusion à 6 minutes, la deuxième et la troisième seront limitées à 3 minutes.


La liqueur  est d'un beau jaune paille à reflets verts.
Au nez, on est surpris par le mélange de touches légèrement boisées du thé, la note terreuse du ginseng et un arôme de réglisse et de bois mouillé. En bouche l'attaque est très légèrement sucrée et on retrouve  le thé mêlé au ginseng et aux notes de réglisse. La longueur en bouche est très belle, les notes sont persistantes et douces.
Retrouvez ce thé sur notre site

vendredi 14 avril 2017

Les nouvelles galettes de Pu Erh sont arrivées !

Nous avons le plaisir de vous annoncer l'arrivée de nouveaux Pu Erh (Chine), compressés en forme de galettes et de nid d'oiseau. Les thés Pu Erh sont originaires de la province du Yunnan en Chine et leur nom provient d'une ville de cette région. La production est organisée dans les montagnes qui l'entourent.
Pu Erh shu cha (détail galette)
Le thé Pu Erh est un thé sombre, parfois dénommé à tort vert ou noir. En réalité, ce thé se différencie radicalement de tous les autres thés, qu'ils soient blancs, verts, bleu-verts ou noirs. Si tous les thés sont le résultat d'une d'oxydation ou de l'absence d'oxydation, les thés Pu Erh sont le résultat d'une fermentation. Cette différence dans le processus de fabrication a deux conséquences essentielles : 
- leur palette aromatique caractéristique unique, radicalement différente de celle des autres thés,
- leur durée de conservation, voire leur bonification à travers le vieillissement.

détail feuille sèche avant infusion
En fonction de leur âge et de l'évolution de leurs qualités organoleptiques, on classe les thés Pu Erh en deux catégories :
- les sheng cha, ou Pu Erh crus (appelés appelés à tort Pu Erh verts). Ce sont des thés jeunes, qui démarrent leur fermentation. Les notes sont cendrées, légèrement empyreumatiques (fumées), parfois métalliques et ces thés présentent une certaine astringence.
- Les shu cha, ou Pu Erh cuits (appelés à tort Pu Erh noirs). Ce sont des thés qui ont déjà subi un vieillissement de plusieurs années et qui peuvent vieillir encore. Ces thés ne développent pas d'amertume (ou très peu), et se caractérisent par des notes de sous-bois (humus, bois mouillé, humus, fougère, paille mouillée, matière en évolution, camphré... Ils sont ronds et doux en bouche. Si leurs arômes peuvent surprendre en raison de leur nouveauté dans notre palette gustative, il n'est pas rare de verser rapidement dans le club des amateurs...
La liqueur des Pu Erh sheng est brun clair à reflets verts tirant sur le jaune. La liqueur des Pu Eh chu va du brun lumineux à reflets orangés jusqu'au brun sombre opaque. 
Pu Erh shu (photo non contractuelle)
Tous les thés que nous vous présentons ci-après sont des Pu Erh cuits chu cha compressés soit en galettes de 357 grammes, soit en Tuo cha (nid d'oiseau) de 100 grammes. Le poids est sujet à des variations de + ou - 5 grammes.
Feuille infusée
Leurs caractéristiques aromatiques et gustatives sont proches et se situent dans le même famille, même si des différences sont bien sûr décelables. Tous ces thés sont prêts pour la dégustation mais se garderont encore de longues années et se bonifieront si les conditions de conservation sont bonnes.

Galette de Pu Erh 2012 de 357 grammes, présentée en coffret luxe.





Pu Erh Tuo cha 2012 (en forme de nid d'oiseau). Chaque Tuo cha pèse 100 grammes environ. Ce thé est compressé pour obtenir cette forme particulière. 





Galette de Pu Erh 2012 de 357 grammes.  Le thé est le même que pour le tuo cha mais la forme est différente.



Galette de Pu Erh 2013 de 357 grammes, produit sur la montagne Ban Zhang


Galette de Pu Erh 2013 de 357 grammes, produit sur la montagne Man Nong.


 Galette de Pu Erh 2013 de 357 grammes, produit sur la montagne Nan Nuo.

Vous pouvez retrouver ces thés sur notre site de vente en ligne 

jeudi 30 mars 2017

Jeus de motifs sur kimono.

Pour le chanoyu du 9 mars à la boutique Konjaku, Maï Saïto avait choisi un kimono aux couleurs chaudes, annonçant l'arrivée prochaine du printemps. Comme toujours, nous avons été totalement séduit par l'art du kimono et les motifs du tissu. 
Les images parlent d'elles-mêmes.



 

dimanche 26 mars 2017

Quelques photos du chanoyu à la boutique Konjaku

Maï Saïto, maître de thé
Le jeudi 9 mars dernier, nous nous étions associés à la boutique colmarienne Konjaku pour organiser  un chanoyu, la cérémonie japonaise du thé. (pour davantage d'informations, nous vous recommandons la lecture d'un article antérieur, cliquez sur ce lien).
Cette cérémonie était dirigée par Maï Saïto, maître de thé formée à l'école Omotesenke. AU cours du chanoyu, Maï Saïto a successivement préparé le thé pour chaque invité. 
Le nombre limité de places a conféré à ce chanoyu une ambiance très intimiste et empreinte d'une très belle sérénité.
Moment de grâce...
En voici quelques images.

Maî Saïto nettoie tous les ustensiles
de gauche à droite : chawan et chasen, natsume et pot à eau
L'eau chaude est puisée avec la louche en bambou, hichaku
Chasen, chashaku et natsume
Le matcha est déposé dans le chaman avec le chashaku
Chaque geste est précis 
quelques friandises sucrées à base de pâte de haricot, permettant de préparer le palais à l'amertume et à la force du thé matchs
le maître de thé présente le thé à l'invité
le chawan (bol) garde les traces du matchs
Après le chanoyu, Maï Saïto a répondu aux nombreuses questions des invités. 
L'éventail qu'elle tient à la main est une forme de délimitation symbolique entre le maître et les invités.

Vous pouvez retrouver les thés japonais, dont le matcha, sur notre site 
Vous pouvez également retrouver la boutique Konjaku en ligne